Juin 2017

Me cadrer dans mes vidéos sans passer pour un clown

La bonne nouvelle c’est que (contrairement à la configuration audio — lire l’article)- il existe des solutions “pré-mâchées” pour faire en sorte que son cadrage (c’est à dire, là où je met dans les limites du viseur de ma caméra) soit à la fois simple et propre.

clown

Place ta caméra à hauteur de regard

Pas besoin de faire l’apologie de ton double menton ! N’hésites pas à surélever ta caméra pour faire en sorte que l’objectif soit positionné à la même hauteur que ton regard.

3 exemples de cadrages

NB : bien sûr avec une intention particulière, tu peux choisir de placer la caméra autrement, mais soit peut-être vigilent au sens que ça a et à comment ce choix se met au service de ton intention.

Prend soin de la hauteur du haut du cadre

Le haut de ton image doit presque toucher le haut de ton crâne au lieu de couper le milieu de ton front ou à l’inverse de laisser un grand espace au dessus de ta tête.

la hauteur de cadre

Visualise un “grille invisible” pour repérer les “points de force” de ton images et comment cadrer

Imagine qu’il y a une grille par dessus ton image. ** Pour cadrer, appuies-toi que les ligne 1 et 2 et les points d’intersection** qui sont les points de forces qui aident à réussir un cadrage. Pour une interview ou lorsque tu te filmes seul·e, positionnes-toi comme sur l’exemple ci-dessous, sur la ligne 1 ou 2 ou encore au centre.

imagine une grille invisible

Pourquoi se placer sur les lignes 1 ou 2 ? Pour moi, choisir ce type de cadrage à du sens si il se passe quelque chose dans la partie “ouverte”. C’est-à-dire que ça doit apporter quelque chose en plus (du fond ou de la forme) :

Pourquoi se placer au centre ? Généralement c’est le cadrage qu’on choisi lorsqu’on est seul devant la caméra et qu’on s’adresse à un public. Ça permet de créer une relation plus directe avec ceux qui nous regardent.

NB : a mon sens, il n’y a cependant pas de “règles” établies pour se positionner plus à droite, à gauche ou au centre lorsqu’on filme ses propres vidéos. Je conseille, en revanche de veiller à ce que ce choix se mette au service de ton intention (qu’il ait du sens) et qu’il soit “esthétique” et harmonieux.

Choisi la valeur de plan qui s’accorde mieux avec ton intention

exemple de 3 valeurs de plans

Plus le plan est serré plus ça créé une intimité, plus il y a de parti pris, plus tu peux gruger un vilain décor, plus on voit tes “petits défaults”.

Plus le plan est large plus on voit ton décor pour découvrir ton univers, plus on a accès à ton langage non verbal (gestes, postures, attitude…), plus il faut soigner ton arrière plan.

Tout dépend donc de ton intention et de l’esthétisme que tu veux donner à ta vidéo.

Stabilise ton image au maximum

Évites de te filmer en tenant ta caméra à main levée. Une image qui bouge c’est fatiguant à regarder. Surtout qu’il existe 2 astuces pour éviter ça :

Cadrer à la verticale ou l’horizontal ?

Pendant longtemps la part belle à été donné au cadrage horizontal. C’est en effet le format le plus adapté à notre vision d’humain. C’est aussi à ce format que les logiciels de post-prod, les plateformes vidéos et les réseaux sociaux sont le plus adaptés.

MAIS, à l’heure des smartphones, des réseaux sociaux, des selfies et des facebook live le format vertical tend à se démocratiser ! La différence déstabilisante est que le rendu est inhabituel (des bandes noires ou du flou sont générés autour de l’image).

Le format 4/3 pour demain ?

La solution intermédiaire pourrait donc être le format 4/3 idéal pour les vidéos Facebook. Pour ce faire 3 solutions identifiées :

C’est bien joli tout ça mais ce n’est que le début !

Ces points de repères sont là pour te donner des bases et du courage. C’est une piste pour commencer et faire en sorte que tes vidéos “passent un peu mieux”. Bien pris en compte, je peux pense que tu sera sur la bonne voie d’un résultat simple et propre. Enfin, dès que tu n’auras plus besoin de ce mémo, expérimente d’autres choses et appropries-toi la réalisation pour faire des vidéos qui font vraiment écho à ce que tu souhaites partager.

Après, si tu veux aller plus loin sache que je tripatouille une formation. Si ça t’inspire n’hésites pas !