T’as pas de budget ?

ça caille !

Cher·e Client·e,

La semaine dernière, nous nous sommes retrouvé·e·s autour d’un café pour parler de ton dernier projet. Tu voulais une vidéo et tu voulais que ce soit moi qui la fasse. J’étais contente d’être choisie pour cette aventure !

Jusqu’à cette phrase : “J’ai pas de budget.

Ouch. Mon petit coeur se tord. Mon cerveau s’agite.

Je déteste cette phrase.

A chaque fois que je l’entends c’est comme un fracas de plaques tectoniques à l’intérieur de moi.

Deux parts s’affrontent alors : la première est pleine de compassion (c’est celle qui a bien conscience que tu ne roules pas sur l’or, celle qui a envie de t’aider, de trouver une solution, de contribuer), la seconde quand à elle est sur ses gardes (celle là c’est celle qui souhaite me préserver sur le long terme et défendre la valeur de mon temps et de mes compétences).

Voilà.

Quand tu prononces cette toute petite phrase, c’est la guerre des tranchées dans mon petit corps. Parcequ’en fait il y a rarement de compromis possible : je ne sais pas tellement faire vite, bien et pour pas cher.

Grrrrrrr tu me mets dans une situation vraiment pas confortable, j’te jure.

Commence alors ce moment désagréable où, en prise avec ces 2 parts de moi, je dois m’expliquer.

Portée par l’une, je m’efforce de prendre soin de toi et de trouver un compromis. Sauf que ça me coûte en fait. Parceque la deuxième, elle crie. Ça arrive trop souvent. Du coup elle m’oblige à “poser des limites”, justifier mon tarif… bref elle fait tout un tas trucs désagréable à dire. Je suis un peu sur crispée.

Pas top comme base de départ pour une collaboration hein ?

Si je t’écris ce soir, c’est parceque j’espère qu’en te racontant tout ça, tu auras un peu plus de billes pour prendre soin de moi et, tant qu’à faire, de tou·te·s les autres entrepreneu·r·se·s auxquel·lle·s tu feras appel à l’avenir.

Ça te parle ?

Ju’.